top of page
Rechercher
  • vribera33

Les Furtifs : une oeuvre inoubliable !


Je viens de terminer la lecture du roman d'Alain Damasio "Les furtifs" et c'est une claque comme j'en ai rarement reçue en découvrant un texte.


Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur, alors que le livre est sorti en 2019 et qu'il a collectionné les louanges. Et c'est par hasard (le livre abandonné sur la plage par sa lectrice ensommeillée) que j'ai parcouru les premières pages. Et là, j'ai été kidnappée...


L'auteur dépeint une société française dans un futur somme toute assez proche, où les pires aspects de ce qui fait notre quotidien sont exacerbés : ultra connexion, environnement technologique qui enferme les citoyens dans un faux-semblant de confort et de sécurité, système de castes où l'expérience Premium donne accès au meilleur tandis que les "sans dents" (sic) traînent sous des cieux moins cléments, privatisation des villes et désengagement de l'Etat, sauf pour surveiller sa population à l'aide de drônes et de cette technologie censée être au service des citoyens. C'est glaçant et terriblement familier...

A côté vivent des rebelles, des zadistes, des empêcheurs de privatiser tranquille. Toute une faune, familière aussi, avec ses codes, ses tentatives de s'organiser en dehors, sa résistance, ses victoires et ses tristes défaites. Et tellement d'énergie, de remise en cause du système, de tâtonnements et d'actions flamboyantes !

Au milieu, les furtifs, cette espèce inconnue, qui en échappant à la surveillance omniprésente, affole les tenants du pouvoir. Qui sont-ils, que veulent-ils ? Faut-il les craindre, comme de futurs terroristes, ou au contraire, s'inspirer de leur façon de vivre, de se faufiler, de s'intégrer au monde ?

Deux visions du vivant s'opposent. Brutalement, farouchement. Et ces thèmes sont tellement d'actualité, tellement brûlants aujourd'hui, que cette projection dans notre futur m'a profondément ébranlée.


Et puis, il y a l'écriture d'Alain Damasio. Et ça, pour une petite autrice comme moi, c'est une énorme claque ! J'ai ADORÉ !!! L'auteur a réussi avec une maestria incroyable, à entrecroiser sept voix dans son histoire foisonnante, SANS INCISES ! Et en utilisant le "JE". Il n'y a donc pas de narrateur extérieur pour nous entraîner à sa suite, seuls ses personnages racontent tour à tour. Et Damasio maitrise si bien sa technique d'écriture qu'il parvient (et c'est comme ça qu' il réussit à ne pas nous perdre) à donner à chaque personnage un ton reconnaissable, qui permet d'identifier très rapidement le narrateur en cours. Ça, c'est déjà une sacrée réussite !


Mais il y a mieux... Il y a cette utilisation des mots, la "sangue", qui lui fait tordre la langue, la rendre vivante et évolutive. Un cauchemar pour les correcteurs, un bonheur pour le lecteur. Il invente des mots, déplace des lettres dans les syllabes, et à aucun moment on ne se trouve en proie au doute. Le contexte, le rythme contribuent à garder le sens et le lecteur. C'est un véritable bonheur de lire ces mots qui semblent onduler sous nos yeux.


Même la typographie participe à cet éblouissement : pour chaque personnage, Damasio a créé un système de signes qui permet, à chaque changement de narrateur, d'ancrer la parole qui prend la suite de l'histoire et donne un nouveau point de vue. Et apparaissent dans le texte de petits signes, toujours sur les mêmes lettres, qui ponctuent encore davantage l'identité du texte à ce moment-là. Sans parler de la mise en page, parfois, qui porte l'action et l'illustre...



Enfin, il y a le style de Damasio, cette langue poétique, inventive et riche, qui danse. On se laisse embarquer par ses néologismes, ses changements de temps dans la narration, sans être jamais gêné. C'est enveloppant, doux, émouvant, rythmé. Eblouissant, encore !







Alors voilà, j'ai fermé ma liseuse après avoir littéralement dévoré ce roman. J'ai frémi, pleuré, me suis émue en m'extasiant devant la profondeur et l'extraordinaire symphonie des mots de Damasio. Je tiens là plus qu'un coup de coeur, un uppercut, une révélation livresque.

Tout ce qui fait le bonheur de la lecture...


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page