Rechercher
  • vribera33

Promesse d’une aube - Messages et thèmes abordés

Histoire contemporaine basée sur l’état actuel du monde, Promesse d’une aube en propose une vision “parallèle”.


Il existe bien 26 familles qui concentrent la richesse des ¾ de l’humanité ; le patron de Facebook paie effectivement des chercheurs pour avancer sur l’immortalité ; la planète est réellement exsangue.

L’autre aspect du roman, la spiritualité, est également au coeur de nos sociétés contemporaines. En plein développement en Occident, elle répond à une quête de sens rendue nécessaire par notre ultra consommation, notre individualisme et la montée du communautarisme érigé en barrière entre les Humains.


A partir de là, Promesse d’une aube lie les deux problématiques pour présenter une vision jusqu'au boutiste. A quoi serviront des milliards d’êtres humains quand le progrès aura rendu leurs bras inutiles ? Quel besoin des matières premières, offertes par la planète, les humains auront-ils lorsqu’ils pourront les produire de manière artificielle ? L’extinction de masse dont parlent les scientifiques, du fait du dérèglement climatique et de la course en avant capitaliste rayera-t-elle complètement les humains de la surface (cf article du 2 mars "𝐸𝑓𝑓𝑜𝑛𝑑𝑟𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠, 𝑟𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑀𝑒𝑎𝑑𝑜𝑤𝑠, 50 𝑎𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎̂𝑐ℎ𝑒𝑡𝑒́") ? Et justement, l’Humanité dans tout ça, que devient-elle ? Sommes-nous uniquement des consommateurs aliénés ou y a-t-il une autre dimension, un autre sens à notre présence sur la Terre ? Peut-on accéder à une nouvelle ère, invisible pour l’instant, dans laquelle l’Humain serait connecté à l’énergie vibratoire supérieure du Tout ? Dimension dans laquelle ce côté matérialiste n’existerait plus. Qui relierait les êtres vivants par l'Energie et annihilerait tout rapport de force, créerait un monde sans frontières dans lequel l'Amour avec un grand A serait à la base de tout. Ben quoi, n'est-ce pas le message avec lequel la religion catholique nous rebat les oreilles depuis 2000 ans ? On peut toujours rêver et espérer. Même si l'actualité prend un malin plaisir à remettre une couche de désespoir.

On en revient donc au message : Promesse d’une aube est donc une dystopie. Mais finalement, pas tant que ça...



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout